L'architecture, par opposition à la simple construction ou la réalisation de travaux intérieurs, se définit par l'acte de concilier l'usage et la pratique d'un lieu, l'esthètisme et la technique au service des espaces. De nombreuses références dans la nature, nous prouve que l'architecture est loin d'être une futilité.

L'architecture ou l'art de bâtir s'appuie sur les trois conditions fondamentales : Solidité, Utilité & Beauté. Les trois notions sont indépendantes sans hiérarchie, toute construction devant les conjuguer toutes trois sans en négliger aucune.

Image-B-GONET
Image-G-GONET
Image-F-GONET
20190617122217
20190617122151
6
7
20190213152815
20190213152926
miwa03
IMG5214
03
04
06
08
11
12
13
14
15
16
17

 

Image-F-GONET
Image-B-GONET
Image-A-GONET
20190213152815
20190213153218
6
8
20190617122151
20190617122132
01



Définitif…

L'acte architectural sera de fait plus que le simple fait de bâtir ou d'édifier. Pour cela Vitruve nous traduit la trilogie fondamentale de son art, l'héritage direct des codes de l'architecture.

  • Firmitas, la solidité, veut que « les fondements seront creusés jusqu’au solide, et bâtis avec les meilleurs matériaux que l’on pourra choisir, sans regarder à la dépense ». Ceci Suppose la durée, et c’est du reste le terme repris par Palladio: il faut que ça tienne, donc longtemps, durablement.
  • Utilitas : Utilité ou commodité (usage, fonction…) l’édifice sera disposé « avec art, de façon que rien n’en puisse empêcher l’usage, et que chaque chose mise en sa place ait tout ce qui lui est propre et nécessaire »
  • Venustas, la beauté, sera telle « que la forme en soit agréable et élégante, par la juste proportion de toutes ses parties ».

Ces trois vecteurs interviennent comme la métaphore de l'étayage du projet. Usage, esthétisme et technique, comme garantie d'une réalisation pensée et d'un process éprouvé à travers les âges. Les lieux, le paysage, les acteurs de vie, sont également les éléments clef et moteur d'une réalisation architecturale.